La solitude des personnes âgées : un fléau en période de fêtes

15 Déc 2017

Les fêtes de Noël peuvent permettre aux personnes âgées vivant seules ou résidants en EHPAD de retrouver leur famille et de partager un moment de convivialité. Pour certaines, hélas, cette période est vécue comme l’une des plus difficiles de l’année.

La solitude des personnes âgées est en hausse

En France en 2017, 1,5 millions de personnes de plus de 75 ans vivant seules à domicile souffrent de solitude. C’est généralement à la perte du conjoint que les premiers symptômes se font sentir. Mais souvent, la solitude augmente au cours du vieillissement. Les causes de cette solitude croissante sont d’une part la perte d’autonomie avec en particulier la perte de motricité qui diminue les sorties du domicile, la perte d’audition ou de vision qui diminue les facultés de communication. D’autre part au fur et à mesure du vieillissement, le réseau social autour de la personne se rétrécit et donc les opportunités de contact s’amenuisent.

Parallèlement à cette augmentation de la solitude liée à l’âge, on observe un éloignement croissant des enfants à leurs parents. De facto les occasions de se retrouver en famille sont donc plus restreintes.

Le drame de cette solitude qui peut aller jusqu’à l’isolement est qu’elle est la source d’une perte d’autonomie croissante. En effet, moins la personne sort, moins elle sollicitera ses fonctions musculaires et intellectuelles et donc plus ces fonctions se détérioreront rapidement (Voir notre article « Les chutes marquent la fin de l’autonomie chez les personnes âgées »).

La période de Noël exacerbe ces solitudes

Durant la période des fêtes de fin d’année, l’exhibition de moments festifs et de partages ne fait que renforcer ce sentiment de solitude car il met en exergue leur situation. Les revenus modestes voire précaires de certains les empêchent par ailleurs de profiter de ces moments.

Les résidents d’EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) vivent en communauté dans un même établissement donc ont plus d’occasions d’échanger avec leurs semblables. De plus, tout est mis en place pour que ces derniers puissent pleinement fêter Noël avec les décorations et l’accompagnement du personnel soignant. Cependant, les EHPAD ne dérogent pas à la règle de l’isolement.

18,5% des résidents d’EHPAD ne reçoivent pas de visites et passent donc les fêtes sans leurs proches. Les résidents des unités protégées pour les personnes désorientées (principalement Alzheimer) sont aussi très touchés par ce phénomène car être confronté à la maladie et aux troubles du comportement de son proches est souvent très difficile.

Heureusement des solutions existent pour rompre l’isolement des seniors

Aujourd’hui, afin de lutter contre ce mal-être, de nombreuses associations et bénévoles proposent leurs services pour organiser des réveillons avec des personnes âgées vivant seuls et n’ayant personne avec qui fêter Noël. Le but est de leur offrir un moment de partage avec autrui et lutter contre leur isolement. L’association « Au bout du fil » propose par exemple un service téléphonique permettant aux séniors de pouvoir communiquer avec des « appelants » pour leur offrir une interaction sociale. Les « Petits frères des pauvres » compte aussi de nombreux bénévoles prêts à passer quelques heures par semaine au domicile des personnes âgées.

Pour lutter contre ce phénomène et raviver l’esprit convivial, les EHPAD organisent chaque année un repas de Noël dans le but de faire partager un moment festif mais aussi réunir les familles des résidents.

Les solutions technologiques permettent enfin de créer du lien entre les personnes en diminuant le facteur distance et en replaçant la personne âgée au cœur d’un réseau social collaboratif d’entre aide. Découvrez Co-assist.

Sources : Capretraite, domidom, actu.fr (Rapport du 12/2016), Monalisa, Auboutdufil