Les limites de la téléassistance traditionnelle

13 Déc 2016

La téléassistance traditionnelle est un service qui permet de mettre en relation une personne âgée avec un téléopérateur en cas de problème à son domicile (chute, malaise, angoisse) 24h/24, 7 jours/7. La personne alerte en appuyant sur son médaillon ou bracelet et peut ensuite parler avec le plateau d’écoute via un transmetteur installé à son domicile. Ce service est donc utile mais n’ayant que peu évolué depuis son apparition dans les années 80, il est aujourd’hui peu adapté et présente de nombreuses limites.

La téléassistance est stigmatisante

La première limite de la téléassistance classique est qu’elle est stigmatisante. Les personnes ne veulent pas être considérées comme étant âgées ou dépendantes or c’est l’image qu’elles renvoient lorsqu’elles portent un médaillon ou un bracelet de téléassistance. Par conséquent la plupart des dispositifs ne sont pas portés, ce qui limite de fait l’efficacité de la téléassistance traditionnelle.

Un dispositif manuel

La seconde limite réside dans le fait que la téléassistance est uniquement manuelle : il faut appuyer sur le bouton d’alarme pour déclencher une alerte et entrer ainsi en contact avec le plateau d’écoute. Or dans de très nombreuses situations, le dispositif de téléassistance n’est pas enclenché, soit parce que le médaillon n’est pas accessible (il est coincé dans les vêtements par exemple), soit parce que la personne qui vient de tomber n’a pas le réflexe ou la conscience nécessaire pour appuyer sur le bouton.

Une utilisation limitée au domicile

Le troisième frein de la téléassistance est qu’elle reste confinée au domicile. Une alerte ne peut être émise en dehors de chez soi alors que les personnes âgées sont de plus en plus mobiles (voir article Un accroissement bénéfique mais risqué de la mobilité des personnes âgées) et que cette mobilité est bénéfique pour leur santé (voir article Pourquoi il est nécessaire que les seniors aient une activité physique).

Des solutions pour contourner ces obstacles

Tout un panel de solutions existe désormais pour pallier ces trois principales limites (voir article Quelles solutions adopter pour le maintien à domicile ?). La téléassistance active, qui consiste en des capteurs qui alertent suite à des modifications d’habitude de vie, permet de casser le côté stigmatisant de la téléassistance traditionnelle puisqu’il n’y a aucun dispositif à porter sur soi. Les détecteurs automatiques de chutes dépassent quant à eux la seconde limite. Enfin les montres ou téléphones mobiles spécifiques permettent aux personnes âgées d’alerter leurs aidants lorsqu’elles sont à l’extérieur de leur domicile. Toutefois Co-assist est la seule solution à résoudre simultanément ces trois limites sans compromis sur l’autonomie énergétique. Découvrez la solution Co-assist.