Les 3 choses à prévoir pour une sortie d’hospitalisation

7 Août 2019

Quel que soit son âge, et le type d’hospitalisation que l’on a subi, la sortie de l’hôpital engendre toujours une fragilité au moins transitoire qu’il s’agit d’accompagner. C’est un moment angoissant pour le patient et pour son entourage et il faut bien veiller à ce que ce moment soit préparé en amont de la sortie pour qu’il soit moins stressant. Voici dans cet article les 3 principales choses à prévoir pour une sortie d’hospitalisation en toute sécurité et sérénité.

1.      L’environnement du domicile sera-t-il adapté au patient ?

L’environnement du domicile doit être adapté à la fragilité du patient. Si ce dernier a subi une perte de mobilité, on fera attention qu’il n’ait pas à monter de marches pour aller à son lit et pour effectuer les gestes du quotidien. Si c’est le cas, on privilégiera l’installation d’un lit dans les parties communes (salon par exemple) au moins pendant les premiers temps.

Si le patient doit être alité, on prendra alors dans un magasin de matériel médical un lit anti-escarre afin d’éviter ces nécroses de la peau. Enfin, si le patient marchera avec difficulté, on pensera à se procurer une canne, un déambulateur ou une chaise roulante. De manière générale, toutes les solutions pour le maintien à domicile seront utiles (voir notre article https://www.co-assist.fr/blog/2015/12/quelles-solutions-adopter-pour-maintien-domicile/).

2.      Le patient aura-t-il besoin de soins ou d’assistance ?

Très souvent, en sortie d’hospitalisation, des soins sont nécessaires. Pour des soins non médicaux (préparation de repas, ménage, toilettes…), on pourra faire appel à une agence de services à la personne. Il est bon de savoir que 50% du coût est remboursé par l’État via un crédit d’impôt. En particulier, il faudra veiller à la bonne hydratation du patient (voir notre article https://www.co-assist.fr/blog/2018/07/la-deshydratation-exacerbe-les-risques-lies-a-lage/).

Pour des soins médicaux, parfois les mêmes agences de services à la personne peuvent aider mais généralement, il faudra se tourner vers des SSIAD ou Services de Soins Infirmiers à Domicile. Ce sont des structures publiques dont le coût est entièrement pris en charge par la Sécurité Sociale et dont l’intervention se fait sur ordonnance. On pourra aussi faire appel à des infirmiers ou infirmières libérales.

3.      Comment le patient pourra alerter s’il y a un problème ?

Il est important que quelqu’un puisse venir en aide rapidement au patient s’il a un problème. Si des proches sont à proximité du patient, on privilégiera une solution qui les alerte directement et qui sera moins onéreuse et moins compliqué à mettre en place que des solutions d’alarme avec un plateau d’écoute. En particulier la solution Co-assist permet d’alerter des proches par sms, appel ou application mobile et ne nécessite pas d’installation à domicile. Découvrir la solution https://www.co-assist.fr/

Si le patient est isolé alors on devra faire appel soit à des services privés de gardiennage qui pourront intervenir en cas de problème soit à des sociétés de téléassistance qui pourront appeler les pompiers directement si la situation le justifie.

Si l’on cherche des solutions plus perfectionnées qu’un simple bouton on pourra se référer à notre Panorama des solutions de détection de chutes https://www.co-assist.fr/blog/2016/05/panorama-des-solutions-de-detection-des-chutes-pour-les-personnes-agees/