Quelles solutions adopter pour le maintien à domicile ?

10 Déc 2015

80% des français veulent être maintenus à domicile en cas de perte d’autonomie. Mais ce maintien à domicile ne doit pas être aux dépens de leur sécurité. Voici donc un panorama des solutions possibles en fonction du niveau de dépendance de la personne âgée.

Pour les personnes encore autonomes, il est nécessaire d’organiser le maintien à domicile très tôt. Pour cela il y a trois types de solutions complémentaires à mettre en œuvre.

Le premier type de solutions consiste à prévenir la perte d’autonomie. Pour cela, on pourra faire attention à son alimentation, son activité physique, la prise de médicaments. Le but de ces mesures est de prévenir des chutes qui signent généralement le début de la dépendance (voir notre article à ce sujet).

Le deuxième type de solutions consiste à s’équiper d’aides techniques voire technologiques pour alerter en cas de chute. En effet plus que la chute en elle-même c’est l’attente au sol qui est généralement responsable de la perte d’autonomie suite à une chute. Ces solutions peuvent être de la téléassistance traditionnelle (uniquement au domicile), de la téléassistance active (au domicile sans bracelet mais pas aussi réactif), de la téléassistance mobile (au domicile et à l’extérieur mais avec une obligation de recharge fréquente) ou la solution de Co-assist (la découvrir).

 

Le troisième type est l’adaptation du logement pour d’une part éviter les chutes et d’autre part pouvoir vivre même en cas de perte d’autonomie. Il est important d’anticiper ces équipements pour adopter une démarche de prévention qui retardera le transfert en maison de retraite. La pose d’antidérapant sous les tapis ou le déménagement d’une chambre du premier étage au rez-de-chaussée sont des mesures courantes et très efficaces.

Il faut espérer qu’avec ces mesures préventives, l’autonomie durera le plus longtemps possible. Puis lorsque inéluctablement l’on devient plus fragile il faut envisager de recourir à des aides humaines pour le maintien à domicile. De nombreuses sociétés proposent des services à la personne pour les seniors (aide aux taches ménagères, aide pour les sorties…). Ces services peuvent constituer un soutien important pour les personnes fragiles et grandement contribuer à leur maintien à domicile. Ces services peuvent aussi être médicalisés avec des visites d’infirmières libérales, de médecins à domicile ou de plus en plus dans le futur du personnel de maison de retraite médicalisée (EHPAD). Des accueils de jour peuvent aussi être mis en place par les maisons de retraite ou les unités Alzheimer et qui peut constituer une aide pour les personnes âgées et leurs aidants.

Mais si malgré l’aménagement du domicile, les aides techniques et humaines le maintien à domicile devient dangereux pour la personne âgée il faut que cette dernière déménage dans un autre domicile qui lui soit plus favorable comme par exemple un logement plus adapté, plus proche des commerces, sans escalier… Enfin, avant l’entrée en maison de retraite médicalisée, l’intégration d’une résidence services peut être envisagé. Ces établissements permettent d’être à domicile dans une résidence avec des services pour seniors. Ils permettent d’avoir une grande convivialité dans un environnement sécurisé, les personnes sont vraiment chez elles donc c’est en quelque sorte le dernier moyen de maintien à domicile possible pour les personnes âgées fragiles.