La déshydratation exacerbe les risques liés à l’âge

15 Juil 2021

 

 

 

 

La canicule est un épisode dangereux pour les personnes âgées

L’été, signe des beaux jours, peut aussi annoncer des périodes difficiles pour les populations les plus vulnérables, dont les personnes âgées. En effet, elles sont touchées de plein fouet par l’isolement et les fortes températures. Ainsi, chaque année est mis en place un Plan National Canicule afin de prévenir les risques souvent délétères d’une exposition à de trop fortes chaleurs. Une attention toute particulière est alors portée sur la prévention des risques, notamment auprès des personnes âgées.

La déshydratation touche plus fortement les personnes âgées

Les séniors sont les plus affectés par ce climat. Tout d’abord parce que le vieillissement implique une modification physiologique qui les rend plus sensibles à la déshydratation. En effet, la teneur en eau du corps diminue après 20 ans. Celle-ci est d’environ 41 litres pour un jeune adulte contre 35 litres pour une personne de 70 ans. De plus, la sensation de soif s’atténue fortement. Cette perception erronée provoque chez la personne âgée une dénégation de la soif.

Ces pertes sensitives peuvent avoir des conséquences graves. 

Le plan canicule implique un suivi régulier de la part des soignants et une attention particulière. Le rythme de vie de l’établissement est modifié avec les activités dites « physiques », comme les ateliers moteurs, qui sont supprimés. Des mesures sont mises en place afin de limiter au maximum l’exposition continue à de fortes chaleurs. Par exemple, il est obligatoire dans chaque établissement de proposer des pièces dites « réfrigérées », dans lesquelles les résidents peuvent se réfugier. Des tours d’hydratation à horaires fixes peuvent aussi être prévus afin de limiter la déshydratation. Cependant, il reste difficile de garantir un suivi sur l’ensemble de l’établissement et sur le long terme. Avoir une vision de la température sur les différentes pièces critiques et être alerté lorsque des seuils sont atteints vous permet d’être proactifs. 

Nos différentes solutions (capteur d’ouverture de porte, bouton d’appel, capteur de température ambiante) vous permettent rapidement et simplement de suivre la température ambiante de la pièce. Elles peuvent relever la température selon une fréquence paramétrable, entre 30 min et 4 h, et vous envoyer une alerte si la température devient trop élevée, ou trop basse.

Reconnaître et prévenir une déshydratation

Les personnes âgées ressentent moins la sensation de soif qu’une personne plus jeune. Il est donc difficile de déceler une déshydratation.
Cependant, certains symptômes peuvent permettre de reconnaître la déshydratation chez les personnes âgées comme :

  • une perte d’appétit
  • une fatigue importante et inexpliquée
  • de la fièvre
  • ou encore des étourdissements.

Pour aider vos résidents à se protéger des dangers de la déshydratation, assurez-vous qu’ils consomment suffisamment de liquides pendant la journée.
Pour ce faire, prévoyez une alimentation naturellement riche en liquides (comme les fruits ou légumes), encouragez votre résident à boire et vérifiez régulièrement qu’il s’hydrate bien, laissez-lui une bouteille à portée de main près de son lit ou de son fauteuil.
Vous pouvez également alterner les différents types d’eau : plate, gazeuse, aromatisée etc. Les boissons chaudes sont aussi de bons désaltérants.

Pour résumer, humidifiez leur corps et utilisez un ventilateur.
Protégez-les du soleil et de la chaleur en évitant de sortir aux heures les plus chaudes.
Maintenez leur lieu de vie frais. Fermez les volets, aérez les pièces pour les rafraîchir.

Sources : legisocial, notreplanete.info, capretraite, maisonsderetraite.fr, gouvernement.fr/risques/canicule, H4hinitiative.com, logement-seniors.com/articles-ls/deshydratation-personnes-agees, adhap.fr/deshydratation-comment-la-prevenir/, ameli.fr/le-havre/assure/sante/urgence/pathologies/deshydratation, capretraite.fr/blog/sante/deshydratation-personnes-agees-dangers-prevention/, auxivia.com/blog/deshydratation-chez-les-personnes-agees-quels-sont-les-symptomes/