Pourquoi les mairies et départements fournissent la téléassistance ?

23 Fév 2021

Les personnes âgées souhaitant rester chez elles ou vivant en résidence services, sont de plus en plus nombreuses à faire appel aux systèmes de téléassistance. L’objectif premier est d’éviter de nombreux accidents mais aussi de gérer les angoisses éventuelles. Pour ce faire, collectivités locales (mairies, départements) et sociétés privées proposent ces services adaptés.

La téléassistance proposée par les mairies et les départements est un service limité

Conscientes de ce besoin et de l’utilité de ce service pour les personnes âgées, certaines collectivités locales (mairies, départements) proposent la téléassistance depuis plus de 30 ans, pour un abonnement variant de la gratuité à quelques euros par mois. La plupart des collectivités locales délèguent la prise en charge à des prestataires spécialisés. Le problème ? Ces solutions sont depuis une trentaine d’années les mêmes, que ce soit visuellement (design stigmatisant) ou technologiquement (très peu d’améliorations apportées). Dans une ère où l’innovation technologique des systèmes d’alertes sans fil est en plein développement, il est dommageable d’utiliser un service obsolète lorsque des sociétés privées proposent un service complet et plus sécurisé (voir l’article « Les limites de la téléassistance traditionnelle »)

La téléassistance gérée par les sociétés privées est plus évoluée

Les prestataires de téléassistance proposent généralement une offre de base (en moyenne de 20 à 30 €/mois) à laquelle s’ajoute des options payantes en fonction des besoins. Ils permettent ainsi d’avoir accès à une offre complète, plébiscitée par les personnes âgées à la recherche d’une solution moderne et surtout sécurisante sur plusieurs aspects.

Co-assist propose en particulier une montre connectée fonctionnant au domicile et à l’extérieur, alertant en cas de chutes, permettant de retrouver une personne en désorientation ou simplement d’alerter pour tous besoins d’assistance. Son autonomie est de plusieurs mois.

Les collectivités locales (mairies, départements) freinent l’innovation dans la téléassistance

Bien que l’offre des collectivités locales ait pour priorité l’utilité sociale avant tout, ces dernières ont pour conséquences de limiter nettement la capacité d’innovation des prestataires privés. En effet, les prix bas imposés ne permettent pas aux sociétés privées d’investir dans la recherche et le développement. En outre, un écart immense est aujourd’hui présent entre les services proposés par les collectivités locales et l’évolution informatique qui ne cesse de se développer, créant ainsi un manque de culture de l’innovation dans ce secteur. Cette situation n’est donc que peu viable pour des entreprises nouvelles, ayant l’ambition d’innover pour se positionner sur le marché comme un véritable service de protection et d’alertes des personnes âgées.