Co-assist a présenté son algorithme de détection de la déambulation dans une conférence à Stanford

12 Mai 2017

La déambulation, un symptôme courant de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer concerne plus de 850 000 personnes en France, parmi les symptômes qui la caractérisent, la déambulation est souvent citée. Cette dernière est une phase qui apparait plutôt au début de la maladie lorsque la personne vit encore à son domicile particulier, ce qui en fait un symptôme anxiogène de la maladie (voir notre article à ce sujet).

La déambulation consiste à errer sans but, à se perdre dans des endroits familiers ou à chercher à se rendre dans un endroit connu mais déconnecté de la réalité comme par exemple son lieu de travail alors qu’il est trois heures du matin et que la personne malade est à la retraite depuis dix ans.

Un algorithme intelligent pour détecter la déambulation

Grâce à sa montre d’alerte munie d’un GPS et d’une connexion aux différents réseaux bas-débit, et à ses algorithmes novateurs, Co-assist détecte la déambulation de façon très novatrice afin de rassurer les aidants et de sécuriser la personne malade. Pour cela notre solution se fonde sur deux algorithmes distincts et complémentaires.

Le premier consiste à définir une zone de sécurité et à recevoir une alerte lorsqu’elle en sort. La zone peut avoir la forme d’un cercle autour du domicile de diamètre réglable ou d’un polygone dont on peut choisir les sommets. Ce dernier paramétrage convient parfaitement à un grand parc d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées.

Le second développé en partenariat avec la Fondation de la Mutuelle Générale, est un algorithme qui détecte l’errance à proprement parlé. Basé sur des relevés périodiques de positions GPS, l’algorithme évalue si la trajectoire suivie est normale ou non. Par exemple, il détecte si la personne revient sur ses pas ou si elle tourne en rond.

Une conférence à Stanford pour présenter cette innovation

Cet algorithme novateur a permis à Co-assist de déposer un brevet pour protéger cette innovation. L’Université américaine Stanford a sélectionné Co-assist pour décrire ce processus novateur à une conférence sur l’Intelligence Artificielle pour le Bien Social. Le polytechnicien Arnaud Delaunay co-inventeur s’est donc rendu en Californie pour décrire cette innovation, vous pouvez retrouver cette conférence dans la vidéo ci-dessous.